Qu’est-ce que l’instant présent?

Il n’est pas forcément facile d’être dans l’instant présent, même en étant conscient de l’intérêt qu’il y a à s’y trouver. Pris dans notre routine, notre stress, notre vie, l’instant présent et son caractère si éphémère n’en deviennent que plus compliqué à saisir.

Ce, pour différentes raisons.

Tout simplement, l’instant présent peut paraître inconfortable, ou dérangeant pour diverses raisons.

On peut se trouver débordé, dépassé par ce présent, ou trouver des subterfuges mentaux pour s’en échapper, occuper son esprit pour s’en éloigner volontairement.

Les pensées attachées au passé peuvent aussi nous accaparer. Une situation, une relation, des pensées que l’on ressasse, que l’on rumine nous éloignent du moment présent.

Certaines pensées seront aussi tournées vers le futur : la peur, l’angoisse d’une situation à venir, l’appréhension d’un évènement, la capacité du cerveau à imaginer des scénarios catastrophes pour pouvoir anticiper les hypothétiques solutions à des problèmes qui ne se sont pas (et ne se seront peut-être jamais) produits.

Tout ça est profondément normal et humain, c’est même passionnant de comprendre les mécanismes du cerveau à ces phénomènes. Le passé est d’ailleurs nécessaire pour comprendre et apprendre, le futur est indispensable pour construire ses projets.

Mais voilà, toutes ces pensées ne sont pas l’instant présent. L’instant présent, c’est maintenant.

Oui oui, maintenant.

Encore maintenant.

Crédits photos (creative commons) : D. Torobeko

Et pourquoi vouloir tant revenir à l’instant présent ?

A la question : « quel est le jour le plus important de votre vie ? », que répondriez-vous ? Peut-être évoqueriez-vous un souvenir heureux, une naissance, un voyage, un mariage… ?

Moi, je vous répondrais que le jour le plus important de votre vie, c’est aujourd’hui. Il n’y a qu’aujourd’hui qui existe, le passé est révolu, le futur n’est pas encore arrivé.

Être dans l’instant présent va vous permettre d’être ancré, de profiter au mieux du moment, et de vous placer en observateur de vos pensées plutôt que de les subir. Vous redirigez votre mental, vous lui faites faire une pause bien méritée, et nécessaire. Cet ancrage dans le présent permettra également de ne plus se trouver débordé par des flots d’émotions incontrôlables.

Mettre de l’extraordinaire dans l’ordinaire

Il y a quelques années de ça, il m’arrivait de passer des moments tout simples, des journées tout à fait ordinaires, et pourtant je les trouvais magiques. Je n’arrivais pas à m’expliquer pourquoi. Pas de grands projets ces jours-là, pas de grand accomplissement, rien d’exceptionnel, et pourtant… Tout était comme nimbé d’un voile qui rendait tout magique, doré, pailleté, tout était sublimé, intensifié, et avait presque la saveur d’un rêve.

Il m’a fallu un moment pour comprendre que ce qui rendait ces simples journées exceptionnelles, c’était tout simplement la conscience accrue d’être dans le moment, de le vivre à fond et de profiter pleinement de ce que j’étais en train de faire. Sans penser au lendemain, sans penser au passé, sans penser à rien d’autre. C’était pourtant des moments tous simples à la base, et qui auraient pu être perdus dans la masse de vagues souvenirs, mais ils sont restés gravés : une promenade dans un bois, cuisiner avec mes enfants, lire un livre… C’est ce que j’ai appelé « l’extraordinaire dans l’ordinaire ».

Crédits photo (creative commons) : Garon Piceli

Mais alors comment faire pour s’y tenir, au moins un peu plus chaque jour ?

  • Il est tout d’abord important de reconnaitre les pensées que l’on ressasse. De les identifier. S’agit-il du passé ? Du futur ? S’agit-il plus de s’échapper du présent pour des raisons qui nous sont propres ? Identifier ces pensées va permettre de les reconnaitre, de les cibler, et de comprendre pourquoi notre esprit s’enfuit. En analysant consciemment le type de pensées redondantes, on pourra en réduire la fréquence et l’intensité. Pensez-vous à l’argent, au travail, à vos enfants ou votre couple ? Posez-vous la question de savoir à quoi vous penseriez si vous n’aviez pas tout ça en tête, et répondez avec toute votre âme et votre cœur.

  • Portez un regard neuf sur les choses, même celles que vous connaissez le plus : l’intérieur de votre maison, la balade habituelle, tout ce qui vous est familier. Voyez-le comme si c’était la première fois, comme si vous le faisiez découvrir à quelqu’un qui ne connait pas. Ce regard tout neuf et tout frais permettra de voir des choses que vous ne voyiez pas forcément avant, et tout doucement, de se focaliser dessus, c’est-à-dire, de se focaliser sur l’instant présent. Cette technique s’apparente à ce que l’on appelle la pleine conscience.

  • Soignez vos blessures du passé, pour que le moment présent ne vous effraie plus et ne soit pas vécu dans la rumination douloureuse de situations rencontrés avant. Guérissez-vous, travaillez avec des spécialistes pour digérer et intégrer votre passé de sorte que vous puissiez vous focaliser à nouveau sur le présent.

  • Certaines techniques vous permettront de revenir vous ancrer dans l’instant présent. Dans la rubrique « Ressources gratuites », prenez ce qui vous parle le plus : le journaling, la méditation, le yoga, etc… C’est un peu un entraînement, jusqu’à ce que cela devienne une habitude. Ne vous mettez pas de pression, autorisez-vous à ressentir vos émotions sans jugement.

En définitive, être dans l’instant présent revient à se poser en spectateur de ses émotions et de ses pensées, et de ne plus les subir. C’est aussi, et tout simplement, vivre pleinement sa vie. Et surtout, pas de culpabilité non plus si on laisse ce moment présent s’échapper, c’est tout à fait normal. Mais à force d’entraînement, quand on arrive à être pleinement conscient de l’instant présent, on commence à mettre de plus en plus d’extraordinaire dans l’ordinaire, et on devient vite accroc…A consommer sans modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité