Accepter la négativité

Ce titre peut paraitre étrange, dans un monde où la positivité est mise en avant jusqu’à en devenir quasiment un diktat. Je me permets ce petit éclaircissement dans un contexte où l’on prône à tout bout de champ cette injonction de bonheur et de zénitude.

Et pourtant…

La négativité fait partie intégrante de la vie, de notre condition humaine. Et bien plus que ça, la négativité a des choses à nous apprendre.

 Ce qu’on entend par négativité, tout d’abord, ce sont toutes les émotions négatives telles que la tristesse ou la colère par exemple. En termes d’énergie, ces émotions ont une vibration basse. Mais nécessaire. Parce que oui, on a le droit d’être humain et de ressentir de la colère, de la frustration, du chagrin, et en général, on se rajoute une bonne louchée de culpabilité pour assaisonner ce cocktail d’émotions.

Évidemment, on ne va pas non plus conseiller de rester dans ces vibrations basses d’émotions négatives pour aller mieux. En revanche, si l’on sait les décrypter, ces émotions peuvent nous apprendre beaucoup de choses. Clarifier ses émotions aidera à en trouver les causes. Une fois ces émotions et ces causes identifiées, alors les solutions et les changements pourront commencer à se manifester.

Crédits photo (creative commons) : A. Beatson

Les bienfaits de l’acceptation

L’acceptation de ces émotions est primordiale. Sans jugement, sans culpabilité, il est nécessaire de savoir les reconnaitre et les accueillir en tant que telles. Nager à contre-courant est épuisant et peu productif. Lutter contre ces émotions aussi.

Et puis, il est bon de se rappeler aussi que l’émotion est là pour une raison. Elle ne définit en aucun cas qui l’on est, elle est là en visite, en quelque sorte, et raconte une histoire : pourquoi cette émotion, à cet instant précis ? Ce visiteur porte un bagage, à nous de l’identifier pour le comprendre.

Le principe du « bouton déclencheur » est également très utile. Savoir reconnaitre quelles situations, quelles paroles, quelles difficultés font ressortir la colère, la frustration, la honte, etc… ? Le bouton déclencheur est nécessaire pour comprendre les causes de nos réactions, et pour les accueillir, pour débloquer d’anciens schémas récurrents et enfin pour trouver une solution à la gestion de ces émotions.

L’émotion négative est là pour une raison, elle met en exergue des points importants de notre vie, à nous de savoir l’écouter.

Il est important de savoir lâcher prise, de laisser aller ces émotions de façon à ne pas rester dans des vibrations basses. Tout est changement, tout est en mouvement, les émotions arrivent et passent. Ensuite, et seulement ensuite, il y a des moyens de prendre de la distance pour enfin laisser passer ces vagues de négativité qui parfois nous submergent et revenir dans des énergies et des émotions à la vibration plus haute.

Dans cette rubrique, différents outils (comme le journaling ou la méditation par exemple) peuvent constituer de précieuses aides.

Alors acceptez cette négativité, pour mieux la laisser passer, et ne vous laissez pas impressionner par ces vagues de découragement ou d’abattement. Souvenez-vous qu’elles finissent toujours par passer.

En définitive, vivent les belles émotions à haute fréquence vibratoire, et vivent aussi les émotions négatives mais tellement humaines qui nous apprennent tant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité